Koufonissi – Carnet de voyage

Nous voilà en direction de KOUFONISSI ! Nous étions à Paros, l’une des plus grandes îles des Cyclades, et dans mon idée, l’île de Koufonissi est petite, et peu touristique. Je ne me souviens pas bien de l’hotel reservé, mais de ce que j’ai pu comprendre en regardant google maps, c’est qu’il n’est pas trop loin de la mer. Je m’imagine une île sans voitures, ou très peu. Et des hotels sur la plage… (ce n’est pas du tout ça en fait, mais bon, cela fait parti des surprises en voyages).

La traversée est longue. Il existait bien un ferry qui était plus rapide mais il était vraiment beaucoup plus cher. Mais nous avons trouvé de bonnes places à bord, ce qui rend le voyage agréable. Dans le milieu d’après-midi, nous arrivons à Koufonissi.

Jour 1 – L’effet wahou !

En descendant du bateau, je suis conquise par la couleur turquoise de l’eau ! Notre hote nous attend (il était venu pour le ferry précédent, il doit être un peu tête en l’air ). L’hotel n’est pas loin, mais c’est bien de ne pas avoir à porter sac et valise sous cette chaleur…

Nous nous installons dans notre petite maison après avoir bu un verre de bienvenue et du gâteau offert par notre hôte. On ne va pas se mentir, pour le moment, c’est le moins bel hôtel du séjour. Mais il est assez bien placé, donc on s’en accommode bien.

Nous allons ensuite manger un bout, enfin essayer. On se pose à un gyros, vu l’heure avancée, il n’y a pas grand monde. On commande, mais tout est long à arriver. Certaines tables qui ont passées commande après mangent avant nous. Jeremy a la temps de manger son gyros (pas top) et je n’ai toujours pas ma salade. Je décide donc de l’annuler… Une chose est sure : on n’y retournera pas !!

Après être retournés se changer, nous marchons jusqu’à une plage où nous nous posons. Mais impossible pour moi de me baigner : l’eau est glaciale !! Je ne sais pas si c’est lié à la fatigue ou au vent, mais je reste sur le sable à essayer de me faire chauffer le dos par le soleil qui commence lentement à se coucher.

Une première approche de l’île en demie teinte : l’effet wahou de l’eau translucide et turquoise, le bon accueil de nos hôte, contrastés par des petites déceptions (la chambre, le restau, l’eau froide) mais surtout je suis très étonnée : je m’attendais à une île quasi-déserte, mais il y a énormément de monde !

Jour 2 – Découverte de l’île

Aujourd’hui, on se lève tôt car nous décidons de faire le tour l’île, et pas question de se sentir bousculés ! La route est agréable, même si ça monte. On observe les paysages et les animaux qu’on croise de temps en temps.

Nous arrivons au Nord Est, et profitons des différents points de vue. Mais nous sommes déçus d’observer de nombreux déchets dans la mer…
Nous voulons aller sur une plage repérée sur Google maps, mais en y arrivant, pas de plage, mais une falaise… En changeant de point de vue, j’aperçois la fameuse plage… Et elle est quasi inaccessible : la trouille pour moi qui ai le vertige ! Il faut passer au dessus d’une « arche »(un petit passage de terre assez étroit entre la falaise et le vide qui donne sur la mer), puis descendre le long de rochers (en escaliers hein, je ne fais pas d’escalade…même si les marches sont très hautes). Bref, la difficulté rend cette mini plage encore plus belle ! la couleur de l’eau est magnifique, et il y a comme une grotte qui permet de se rendre côté mer à la nage.

Mais on ne reste pas longtemps, il nous reste encore pas mal de marche à faire.
Nous arrivons au Devil eye. Allez hop, on saute, nage, profitons avant qu’il y ai trop de monde. C’est vraiment un magnifique spot.

Nous continuons la randonnée en longeant la côte, l’enchainement des piscines et criques est splendide.

Nous déjeunons, retournons nous reposer à l’hôtel puis allons nous poser à la plage principale.
C’est ensuite l’heure de l’apéro sunset, nous trouvons une bar vraiment top.

https://www.instagram.com/p/B2HibNWCS1d/

Direction un restaurant pour terminer la soirée.

Jour 3 – Lézarder sur la plage

Nous voici à notre dernière journée sur Koufonissi, nous avons donc l’étape obligatoire : faire les valises.
Après avoir fait imprimer nos billets de ferry, on retourne au bar de la veille qui fait aussi des petits dej.
On va ensuite chercher un endroit pour se poser, et on se trouve une plage pour nous deux, seulement accessible à la nage, ce qui nous permet d’être que tous les deux !


A un moment, la vague d’un ferry fait monter le niveau de la mer sur la plage, c’est impressionnant ! Comme cela fait un moment que nous sommes là, on décide de bouger et de se poser sur des rochers(trop trop de monde sur le sable).
Vient l’heure de la pause déjeuner, on retourne au restaurant de la veille car celui ou nous voulions manger était fermé.
On profite une dernière fois de la plage, puis on retourne à l’hôtel pour jouer aux cartes.

A l’heure convenue, on va frapper chez l’hôte qui doit nous emmener, mais il n’y a personne… Juste la maman de notre hôte qui ne parle que grec… Elle appelle sa fille qui nous dit que son mari est déjà au port, avec nos valises… Ok sympa… Heureusement, nous arrivons au port en peu de temps, et le mari est bien là avec toutes nos affaires… ouf !
Nous voilà en train d’attendre le ferry pour naxos.

*
*
*
*

Une jolie petite ile, avec une eau magnifique ! Par contre, si vous cherchez une ile quasi déserte (c’était l’idée que je m’en faisait), passez votre chemin (ou en tout cas, n’y restez pas trop longtemps).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire