LAPLAND – Carnet de voyage

Et voilà, le départ pour la Laponie Finalandaise (Lapland) est pour demain. Première fois que je vais tenter le carnet de voyage « en direct ». Chaque jour, l’article sera complété.

Je ne suis pas sûre du tout de tenir la cadence (en voyage, j’aime mieux profiter du moment et me replonger dans mes souvenirs après). Mais au moins, cela permettra de donner des news à la famille.

A l’heure où j’écris ces lignes, ma valise n’est pas tout à fait prête, et pour cause : j’attendais la livraison de vêtements thermiques de uniqlo qui étaient censés arriver hier… J’espère donc pouvoir les récupérer demain en sortant du travail !

Et sinon, voici notre petit itinéraire de voyage :

Vendredi 7 : vol Paris-Helsinki
Samedi 8 : Vol Helsinki-Ivalo
Et en voiture, trajet Ivalo-GIELLAJOHKA
Mardi 11 : En voiture, trajet GIELLAJOHKA-Saariselka
Samedi 15 : Retour à Paris.

Vendredi : le départ !

Au final, mon colis n’a pas été livré. Colère je suis. M’enfin tant pis, le remboursement fera plaisir.

Trajet en tram et rer. Quel plaisir de ne plus subir ça tous les jours ! Le rer ne m’avait pas manqué…

☀️ Partir avec le soleil… ☀️

Arrivés à l’aéroport nous allons directement nous enregistrer : embarquement à 18h30, et nous ne récupérerons nos bagages qu’à l’arrivée finale : un poids en moins pour l’escale 

Par contre, petite frayeur car l’hôtesse pensait que la cni ne suffisait pas pour aller en Finlande… Bref, passage au contrôle et hop , fouille de ma valise. La perche go pro ressemblait au canon d’une arme… bref, moi qui avais super bien rangé et organisé ma valise, j’ai dû tout refaire

Le vol part avec quelques minutes de retard, mais tout se passe bien.

En vrac : la queue pour les toilettes – jamais vu autant de monde vouloir y aller !

La chaleur dans l’avion – histoire de contraster avec l’arrivée ?

Le ciel avant l’atterrissage – magnifique malgré la nuit, la couleur des nuages liée aux lumières de la ville, on aurait dit qu’on survolait une mer orangée.

Cette nuit, on dort a l’hôtel Hilton de l’aéroport, juste à côté du terminal

❄️ … Et arriver avec la neige ❄️

Samedi : arrivée à GIELLAJOHKA

La chambre et l’hôtel étaient tops, mais le sommeil n’était pas au rendez-vous. Après le petit-déjeuner (quel buffet ! Énormément de choix, il y en avait vraiment pour tous les goûts), direction l’aéroport. Le passage de sécurité est rapide, on se balade dans les boutiques et on prend l’avion.

Il a un peu de retard, mais il se rattrape un peu en vol.

C’est marrant d’avoir un sale temps au sol, de passer une fine couche de nuages et de voir ce magnifique ciel bleu !

La vol se passe bien, petit jus de myrtille offert.

Nous atterrissons à 13h30, valises récupérées à 13h50 et nous voilà dans la voiture déjà chauffée à 14h !

Nous prenons la route pour GIELLAJOHKA. C’est magnifique ! Toute cette neige, et les couleurs du ciel donnent une allure de carte postale au pare brise.

On s’arrête faire quelques courses, car je sais que notre logement est loin de tout.

Vers 16h, nous voilà arrivés. L’hôte est charmante. Elle nous explique pas mal de choses, et prend la peine de confirmer pour nous notre rdv du lendemain.

Balade au clair de lune

Nous allons dans notre cabane, et nous nous changeons pour notre première activité : une balade en raquettes au clair de lune. Car oui , il n’est que 17h30, mais la nuit est bel et bien là ! Mais c’est la pleine lune ce soir et nous avons des lampes frontales. Armés de nos raquettes et de nos bâtons ( je ne sais pas si c’est le nom), nous voilà en route pour une balade censée durer une heure et demie. Notre hôte nous a fait télécharger une carte(bcp plus précise que google maps), nous a montré dessus le chemin approximatif. En effet, ce sont des chemins de randonnées d’été et là… et bien la neige recouvre tout !

Elle nous dit de bien revenir rendre le matériel car sinon c’est que nous ne sommes pas rentrés et qu’elle viendra nous chercher. (Tu vois maman, on est en sécurité).

Nous suivons donc les traces des motoneiges qui forment un chemin. En vérifiant régulièrement sur la carte nous ne suivons pas exactement les chemins pédestres mais dans l’ensemble on a l’impression de bien faire une boucle qui suit le tracé initial. La fin du trajet est moins marquée au sol mais on arrive à se retrouver( l’hôtesse nous avait dit « vous verrez le chemin est marqué par des rubans jaunes, bon ils sont un peu éloignés les uns des autres mais vous trouverez », en effet, nous avons vu…. deux rubans jaune, ce qui est très peu vue la distance )

C’était tellement génial ! Malgré une chute chacun (moi en sortant du chemin pour essayer de prendre une photo : tout est tombé dans la neige, les bâtons, l’appareil photo et le téléphone -heureusement qu’il était allumé sinon je ne sais pas si je l’aurais retrouvé ; et Jeremy et voulant sauter dans une descente ) cette activité nous a énormément plus !

Le paysage éclairé par la lune, le ciel chargé d’étoiles et la visite d’une cabane abandonnée d’un homme solitaire vivant en plein milieu de la forêt. Être juste nous avec le silence pour seule compagnie.

Les aurores ?

Après avoir rendus les raquettes et salué le toutou de la maison, nous retournerons dans notre cabine pour manger.

Nous allons a l’extérieur observe le ciel et voyons des aurores boréales !! Bon, elles ne sont pas très intenses mais on en a vues, je suis trop contente !

Une première journée entièrement satisfaite ! Je sens qu’on va bien dormir 

Dimanche : journée avec les chiens

Réveil tranquille et petit déjeuner. Petit buffet, et mention spéciale pour le thé vanille poire ! Il faut que je pense à en ramener.

Retour à notre cabine puis départ vers 10h30 pour notre activité traîneau à chiens. Il fait nuageux aujourd’hui et plus froid que la veille : -9°. Nous croisons deux rennes sur la route.

Nous arrivons au lieu de rdv, et attendons Marco. Il est accompagné par un autre couple venu pour faire l’activité. Des français.

Après les explications détaillées (in english of course, mais bon, on n’aura le droit qu’à ça et c’est déjà super car je ne connais pas un mot de finnois ), nous voilà en train de nous installer. Je commence et Jérémy fera le retour.

Au final, même s’il faut faire attention( gérer le frein, contre-balancer dans les virages, et éviter les branches !), la sensation est géniale. Et je me débrouille comme une cheffe ! Les chiens sont drôles également en particulier lorsqu’ils essaient de « manger » de la neige. Mais c’est fatiguant, les muscles sont sollicités, en particulier ceux des bras.

A un moment, nous croisons un autre groupe, et Jérémy croit voir un Kev Adams LOL Au final, ce n’était qu’un gars barbu 

Après avoir fait une pause photo, nous échangeons les places, et je me laisse tirer jusqu’au retour. La sensation n’est pas la même, mais c’est sympa aussi. Enfin sauf quand les chiens font caca c’est moins sympa de sentir l’odeur. 

Nous donnons un bout de viande aux chiens, les caressons et prenons des photos. Puis il est l’heure de rentrer se réchauffer avec une boisson chaude.

Ce midi( enfin il est 14h passé) c’est restaurant, direction Inari. On mange bien, les assiettes dont bien présentées et une fois de plus on se rend compte que les finnois sont vraiment adorables.

On reprend la route de nuit( il est 16h, on a l’impression d’avoir dîner !) et on passe la soirée près du feu de cheminée

Lundi : à la pêche !

Réveil plus tardif. Il neige ! Nous allons prendre le petit déjeuner.

Le rdv est fixé à 10h30. On nous prête un équipement. On dirait un groupe de survivants de l’extrême !!

On part dans un traîneau tiré pas une motoneige à travers la forêt. A un moment nous apercevons un troupeau de rennes, on s’arrête prendre quelques photos puis on arrive au lac.

Après les explications, c’est à nous de passer à l’action : pour pêcher sur un lac gelé, il faut creuse un trou dans la glace, et ce n’est pas facile facile ! Je dirais même que ça donne très chaud ! Ensuite, on s’installe sur notre petite chaise, on place les vers sur l’hameçon et on patiente !

Un feu est allumé pour ceux qui veulent se réchauffer, un sandwich et une saucisse à faire griller nous attend. On peut même tester la motoneige mais vu l’épaisseur de neige, ce n’est pas évident. En voulant prendre un virage un peu trop sec, elle se renverse…

Deuxième round, et il faut se rendre à l’évidence : il n’y aura pas de poisson au dîner… sur les 6 à tenter l’expérience, un couple arrive à attraper des poissons, 5 au total, on ne les arrête plus !!

Le froid commence à se faire ressentir ( il n’a pas arrêté de neiger depuis ce matin), nous rentrons donc. Nous revoyons les rennes au même endroit.

On se débarrasse de l’équipement, on remercie nos guides et nous retournons « chez nous ».

On s’amuse un peu dans la neige pendant que la nuit tombe, puis nous rentrons nous réchauffer. Ce soir, c’est feu de cheminée pour notre dernière nuit à Giellajohka.

Mardi : changement de programme !

Nous prenons notre petit déjeuner et chargeons la voiture. Au moment des au revoir , je lui explique qu’à l’origine je voulais faire une nuit de plus ici mais qu’il n’y avait plus de place mais qu’on est triste de devoir partir… et là, elle m’annonce qu’elle a eu une annulation ! Elle appelle pour nous notre hôtel à Saariselkä qui lui dit que nous pouvons venir qu’à partir du lendemain, sans frais supplémentaires !! Je remercie le bug lors de ma réservation internet qui m’a empêché de payer en avance !!

Et la joie au coeur, nous retournons dans notre cabine puis, sans perdre de temps, nous prenons les snowshoes pour une randonnée dans la forêt. L’objectif du jour : observer les rennes.

Après la marche et avoir traversé un lac gelé, nous les voyons. Mais ils nous ont entendus (ou sentis) et ils partent, même si nous sommes à bonne distance. On avance jusqu’à un deuxième lac gelé qu’ils ont traversés : ils attendent et nous observent.

Nous essayons de retourner nous cacher, car ils vont peut-être revenir manger. Nous patientons mais rien. On commence à partir puis je jette un dernier regard et… oh ! Ils commencent à revenir !! Nous ne bougeons plus. Je prends l’appareil et avance pas à pas, mais ces fichues raquettes font trop de bruit… le troupeau se sauve à nouveau…

On décide de faire un tour différent pour rentrer, mais malgré les raquettes ce n’est pas évident on s’enfonce beaucoup ! On se dit que ce sera plus simple par le chemin, surtout qu’on ne sais pas vraiment ce qui est sous nos pieds… et la nous les revoyons. Le spectacle est magnifique avec la pureté de la neige, et la luminosité du soleil. En voulant changer de point de vue, je tombe dans la neige une énième fois, je décide donc de ne plus bouger : la neige sera mon fauteuil.

Après quelques minutes d’observation, nous rentrons.

Pour le déjeuner, nous tentons les burgers du restaurant de Giellajohka. Je prends celui au renne, et Jérémy celui au sanglier. Ils sont issus de fermes locales, et c’est plutôt pas mal, surtout le sanglier. Mais les burger maison sont délicieux en particulier le pain maison, un régal !

Ce soir, nous avons eu le droit à un magnifique spectacle alors que je n’y croyais plus( je commençais à m’endormir) : les aurores sont de retour, et plus belles et plus intenses que celles de samedi. C’est comme si elles nous souhaitaient un bon départ !

Mercredi : direction Saariselkä

Cette fois, c’est la bonne ! Tristesse de laisser ce sublime endroit, mais joie d’avoir assisté à tant de belles choses, notamment un lever de soleil magnifique. En effet, nous avons toujours eu ici des réveils avec la neige qui tombait !

Après environ deux heures de trajet , deux rennes observés sur la route, un arrêt courses et un demi-tour car route non vue, nous voilà arrivés !

Ce midi, on mange dans un genre de petit fast food. Il fait aussi boutique et station service !

Ensuite, on découvre les lieux, on se renseigne sur les tarifs du ski, puis on profite de la piscine. Nous sommes pratiquement les seuls, c’est génial !

Une petite journée repos qui fait du bien !

Jeudi : motoneige

Après le petit déjeuner de l’hôtel, nous allons au lieu de rendez-vous pour l’activité du jour : la motoneige. Nous sommes accueillis par Andrei, il nous fournit la combinaison et le casque. Je me rend compte que nous ne serons que nous ! C’est génial !!

Ensuite direction l’extérieur où il nous explique comment fonctionne la bête.

Je commence à rouler mais je ne suis pas rassurée : ça bouge pas mal, mais Andrei me confirme que c’est normal. Me voilà donc plus confiante. Nous roulons en moyenne à 30/35 km/h. Petit pique à 40/42 km/h.

Nous faisons quelques arrêts pour profiter du paysage : que la nature est belle !

Ensuite, je laisse Jérémy conduire, il est ravi ! Et l’allure augmente : 45km/h en moyenne avec sur certaines routes bien dégagées des pointes à 50/60 km/h.

Au bout d’environ 2heures, nous voilà de retour.

Pour le déjeuner nous allons dans un chouette restaurant. Le lieu fait aussi sauna avec bain froid, mais ce n’est pas faisable aujourd’hui : dommage, mais tant pis !

Nous sommes les seuls dans le restaurant et profitons de la cheminée. Les plats sont succulents !!

Nous allons ensuite à la piscine et je teste le sauna.

Pour conclure cette belle journée, nous mangeons une pizza. C’était délicieux, nous reviendront sûrement demain.

Vendredi : tout schuss !

Aujourd’hui, nous passerons notre matinée séparément. Initialement je voulais prendre une leçon de ski, puis en profiter le reste de la journée. Mais apparemment il faut réserver à l’avance. Sans vraiment de regret, Jérémy va donc aller skier, et moi me balader. Je commence par faire les quelques boutiques du coin. Tout est vraiment très très cher !

Je fini par trouver tout de même quelques bricoles, puis je retourne à l’hôtel prendre l’appareil photo et déposer les achats. Je passe ensuite mon temps à me balader.

Vers 12h30, je rejoins Jérémy à la station. Je le laisse profiter encore un peu puis nous allons déjeuner vers 14h au même fast food de la veille.

Ensuite, on retourne à la station et je prends un forfait pour faire de la luge. Avec son forfait 1day, Jérémy peut échanger ses ski et prendre une luge. Nous voilà sur le télésiège, c’est la première fois pour moi, et c’est assez impressionnant !

La montée est assez longue, et il caille !!

Vient ensuite la première descente. Petit rappel : il s’agit de la plus longue piste de luge d’Europe. On est loin de la mini descente donc. La première descente est épique : je freine souvent (pas envie de louper les virages et finir dans la forêt), je me retourne deux fois, je me prend plein de glace dans la tête (bah oui quand on freine avec les pieds, on se prends tout dans la face). Mais en faisant plusieurs descente l’assurance vient, et c’est vraiment fun ! Attention je ne suis pas la seule à ne pas faire la descente parfaite : Jérémy est aussi tombé en faisant le circuit rouge !

La dernière descente est belle avec la nuit qui tombe et les lumières colorées le long de la piste. On a adoré ce moment !

Mais on est givrés et après avoir rendu les luges, on ne pense qu’à une chose : aller a la piscine ! Pour moi, ce sera piscine, jacuzzi puis sauna pour terminer.

Le moment de boucler les valises est arrivé, demain l’avion décolle à 9h, donc tout doit être prêt ! Je sens que ma valise est un peu lourde, j’espère que ça va passer ( au final, ma valise : 24,1kg au lieu de 23, ma valise cabine 12 au lieu de 8 ou 10, et celle de Jérémy 19,7kg).

Nous finissons la soirée dans le même restaurant que celui de la veille, je reprend la même pizza mais ils ont remplacé le salami par de la viande hachée…. bofbof. Par contre, le bœuf de Jérémy : une merveille !

Et les desserts… oh mama ! Je pensais que c’était une sorte de grosse crêpe et… non c’était du fromage… bref, tout dans ce voyage ne pouvait être parfait !


Je termine ce carnet de voyage entre nos deux vols. Cinq heures d’attente, c’est long ! Allez pour patienter, on fait une dernière fois les boutiques et on mange un hot dog #NYmemories.

Voilà, notre semaine dans le Grand Nord est maintenant terminée ! Si c’était à refaire ? Je ne changerai rien !! J’ai préféré la partie où nous étions vraiment au calme, seuls au monde, mais aller à Saariselkä était aussi bien pour se relaxer et surtout profiter des pistes de ski pour Jérémy. Toutes les activités étaient tops, même la pêche au trou alors que nous n’avons rien attrapé ! Rien que la balade en traineau pour aller au lac et le fait de devoir creuser nous même le trou était une belle expérience. J’ai été touchée par la gentillesse des personnes rencontrées, en particulier à Giellajohka ! Anita était au petit soin, à nous expliquer quoi faire, ou même a se renseigner pour nous. J’ai même pu avoir un trépied pour faire quelques photos (j’avais oublié la pièce qui permet de fixer l’appareil au pied … #shameonme).

La nature est magnifique, voir ces lumières changer selon l’heure de la journée, observer un ciel étoilé, profiter des paysages enneigés, contempler la neige tomber, tout ça, c’est la Laponie. Et la cadeau ultime : avoir eu la chance d’observer ce phénomène extraordinaire que sont les aurores boréales, non pas une, mais deux fois… Cette première expérience d’un pays Nordique restera gravé dans ma mémoire, c’est sûr !

Rendez-vous sur Hellocoton !

A découvir

6 commentaires

  1. Bonjour.
    Je suis admirative
    Je souhaite partir avec ma famille en février 2021. Vous avez tout organisé seule ?
    Si ce n’est pas indiscret quel à été votre budget ?
    Et rouler dans la neige ?
    Merci

    1. Bonjour !

      Merci pour ton commentaire 🙂
      Oui, j’ai tout organisé moi-meme, en fouillant à droite à gauche sur les blog et les forums 😉 Je vais bientot publier un article sur le budget car la question revient souvent !
      Et sinon, rouler dans la neige ce n’était pas compliqué car j’étais passagère haha mais sinon les routes sont bien dégagées, et les voitures sont adaptées pour, donc aucune panique de ce cote. La seule difficulté est de bien voir les croisements (et souvent les panneaux sont recouverts de neige) mais avec maps pas de problème 😉

      Ce sera un beau voyage, la destination est top en tout cas ! Vous avez prévu de partir dans quelle(s) ville(s) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.