Bilan de fin de confinement

Après avoir vu passer des posts de certaines sur leur confinement (« j’ai l’impression d’être passée à coté de mon confinement » et autres phrases du genre), j’ai commencé à réfléchir sur « mon » confinement, et je me suis dit qu’un petit bilan perso s’imposait !




Déjà, avant de me lancer dans les choses faites ou non durant cette période, je dirais que le confinement a été réussi de mon côté. Outre une liste de choses à faire, il est essentiel de se souvenir du but de ce confinement : ce n’était ni des vacances, ni un cadeau de temps( ça, c’était une des conséquences du confinement, un « bonus »), mais bel et bien une mesure prise pour éviter d’engorger les hôpitaux… Et comme je n’ai pas été malade, ni mon chéri (même si à un moment on s’est posé la question à cause de certains symptômes ressentis), ni nos proches, pour moi, c’était mission réussie (même si on est d’accord, le virus n’est toujours pas disparu, et qu’il nous faut rester prudents).

Et côté to-do list, ça donne quoi ?

En début de confinement, je m’étais dressée tout une liste de choses à faire… Et il y a en a pleeeiin qui ne sont toujours pas faites (coucou les photos de vacances à trier, les albums à imprimer et les vidéos à monter, les articles pour le blog inachevés). Il y avait une certaine pression à voir (en story ou autre) toutes les choses qu’il fallait absolument faire pendant cette période…

Mais il ne faut pas oublier une chose : ce n’était pas des vacances.

En tant que prof, j’ai dû assurer la continuité pédagogique (quelle douce expression…), et donc continuer de travailler et m’adapter à une forme de travail à laquelle je n’étais pas préparée, sans aucune consigne claire.

En tant que personne normalement constituée, j’ai du faire face à des périodes de doutes, de stress, d’angoisses (n’ayons pas peur des mots), d’insomnies, et affronter les montagnes russes des humeurs changeantes( devoir annuler des vacances, et ne pas pouvoir profiter de sa saison préférée entre autres choses, ça n’a pas aider à se changer les idées).

En tant que maman chien, j’ai du (avec papa chien) m’occuper de ma petite chienne, et l’habituer à des promenades courtes, en bas de la maison, et à éviter de saluer et jouer avec les autres chiens( sont activité favorite !). Ce qu est frustrant, mais aussi angoissant (« arf, j’ai oublié de remplir mon attestation », « arf, faut que je remplisse mon attestation », « allez, je prends celle d’hier et je change la date en espérant que si je me fais contrôler, ça passe »)

En tant qu’humaine tout simplement, je devais me nourrir, et me rendre à l’évidence : en confinement, quand t’as la flemme, bah tu dois quand même faire à manger, et ne pas demander à chéri d’aller chercher le repas ! Fini les soirées sushi du jeudi, le kebab de la flemme du samedi midi, la soirée pizza du vendredi ! Il faut maintenant tout prévoir : les courses et cette fameuse attestation(« comment ça on n’a pas le droit d’aller à deux faire les courses ?! Merci pour votre indulgence, oui oui je rentre »).

Enfin bref, tout ça pour dire que je n’ai pas fait tout ce que je voulais, mais j’ai quand même réussi à :

-trier mon dressing et ma cuisine
-me couper ma frange 2 fois, et enfin réussir à lui donner une forme qui me plait
-me couper les cheveux au carré moi-même #fierté,
-partir en week end… dans notre salon (on se change les idées comme on peut haha)
-faire le tri sur mon ordi que je pensais en fin de vie, et le faire passer de 6 GO de stockage libre à… 200 !!! Il revit hihi
-me remettre au sport( pour la 500millieme fois), et résilier mon abonnement Neoness #économies
-retrouver un équilibre alimentaire #healthylife
-cuisiner tous les jours (et pas juste faire des pâtes ou une omelette 😉 )
-lire et me recentrer sur certains objectifs

Mais tout ceci a eu du bon, oui oui !

Après des débuts « on se la coule douce », on profite un peu de ne plus avoir d’obligation, mais on essaye de garder certaines habitudes :
Plus de réveil, mais pas question de trainer au lit !
Plus besoin d’enfiler des baskets, mais ce n’est pas le moment de rester en pyj’ toute la journée.
Plus d’amis à la maison, mais il faut tout de même faire le ménage !
Et être à deux, toute la journée, au final ça demande des efforts !
Mais après quelques petites semaines, les nouveaux repères sont pris, et une petite « routine » s’installe. A un moment ça m’inquiète, mais au moins, je ne suis plus la à me morfondre sur notre sort ! Structurer mes journées m’a permis de cadrer mon esprit.

Et pour tout dire, lorsque le déconfinement est annoncée, je suis même ‘surprise’ que tout cela s’arrête enfin !

Et me voila en train de faire mon petit bilan 🙂

J’ai pu me recentrer sur l’essentiel, les choses qui me manquaient vraiment. Au début, je pensais que nos petits « rituels » à deux me manqueraient : le cinéma, le restaurant, les longues balades. Au final, j’ai eu le manque des balades, et on ne va pas se mentir, manger de la baguette fraiche après 2 ou 3 semaines m’a fait trop plaisir ! Mais pour les restaurants, j’ai appris à tout faire par moi même, et ça donne un sentiment de satisfaction inégalable 😉

J’ai pu me détacher d’instagram. Je pensais que pour passer le temps je serai toujours dessus, à faire des stories ou autre, mais non ! Je reviens petit à petit, mais sans trop me préoccuper de ce qu’on pourra penser de tel ou tel photo. Après tout, c’est MON espace perso, et pas besoin de devoir suivre les « normes » . Mon but n’est tellement pas de devenir « influenceuse » ou je ne sais quoi… C’est JUSTE un hobby, qui me prendra moins de temps 😉

Reprise en main

Après quelques semaines sans vraiment y faire attention, je me suis rendue compte que je m’empattais. Mais vraiment ! (merci les conférences en zoom et ce reflet incessant). La bouille plus ronde, les vêtements qui ont rétrécis au lavage sans le passage à la machine et le verdict de cette saleté de balance m’ont donné un déclic : il faut se mettre au sport, mais aussi à manger mieux.

Car cuisiner c’est bien, mais manger équilibré c’est mieux !

Côté sport, j’ai commencé par en faire quelques fois par semaine. Mais ça ne compensait absolument pas la différence avec mes journées d’avant confinement… Sortir la chienne, faire 30 minutes de sport et se lever pour se faire un café ne font pas perdre autant de calories que le fait d’être debout pratiquement toute la journée, courir tout le temps pour grappiller quelques minutes sur l’itinéraire, de marcher et prendre le métro pour aller et rentrer du travail !


Donc après reflexion, et histoire de retrouver un tonus, j’ai décidé de faire :
SEMAINE 1 et 2 des séances presque tous les jours en suivant le programme d’insanity, plus 3 séances plus légères de gym direct.
SEMAINE 3 j’ai poursuivi uniquement insanity. Et comme c’était la semaine de déconfinement, on a pu sortir au bois pour se balader avec la chienne.
SEMAINE 4 après hésitation, je termine le mois 1 du programme. Après, je ferais toujours du sport, mais peut-être plus tous les jours, ou alors des séances qui demande moins d’efforts intenses( histoire que mon corps ne s’y habitue pas).


Le tout avec une meilleure alimentation : plus de légumes, des crudités et stop au grignotage ! Sur la balance, pas vraiment de différence, mais en tout cas maintenant, j’ai bonne conscience, je dors mieux et paradoxalement, je me sens moins fatiguée !!

Et côté cuisine pour finir, ma plus grande fierté du confinement, c’est toutes les recettes que j’ai (re)testées.

POUR LE PETIT DEJ/ GOUTER
-des avocado toasts
-des smoothies
-des cinnamon rolls
-des cookies

DU SALÉ
-du pain maison
-des soupes et veloutés
-un gratin de courge butternut
-du poulet à toutes les sauces (grillé au four, à la normande, au curry)
-des fajitas
-des burgers
-de la pizza (pâte maison)
-des crevettes au four accompagnées d’un mix avocats/tomates
-des linguines aux crevettes et légumes
-du risotto aux champignons
-du risotto aux courgettes
-du bœuf bourguignon
-des spaghettis aux crevettes et aux asperges

POUR L’APÉRO
-de la pina colada (avec des fruits et non du jus, encore meilleur !)
-du guacamole


POUR LE DESSERT
-des mousses au chocolat
-du tiramisu
-des éclairs (gros fail sur la forme) au chocolat
-des profiteroles
-une tarte aux fraises, crème légère à la fleur d’oranger et pâte sablée
-une tarte aux pommes
-de tartelettes rustiques aux pommes
-un fraisier

Et comme j’aime bien retrouver les recettes que j’ai testées (et souvent arrangées à ma sauce), une nouvelle rubrique risque de faire prochainement son apparition sur le blog 😉





Et voilà, tout ça, plus une super annonce liée au confinement, je dois dire que malgré tout le stress engendré, et les hauts et les bas traversés, ce confinement aura eu du bon pour nous, et je suis contente de pouvoir trouver du bon dans cette sombre période !



Rendez-vous sur Hellocoton !

A découvir

2 commentaires

  1. Ta to do liste pour le confinement devait vraiment être très longue, car tu as déjà fait énormément de chose quand on lit ton article ! Pour ma part j’étais au chômage avant le confinement alors ça n’a pas radicalement changé ma vie mais confirmé que disposer de son temps est essentiel.

    1. Coucou !
      La cuisine n’était pas sur ma liste d’origine 😉 Mais oui il y avait pas mal de choses, le pb c’est que ce sont des choses que je repousse continuellement… Mais c’est vrai qu’au final je ne suis pas restée à rien faire, ça fait plaisir 🙂
      Oui tu as raison, avoir du temps c’est précieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.