BALI 💚 Journal de bord 7 : Munduk

Aujourd’hui, nous allons à Ubud. Mais nous profitons de la route pour passer la journée à Munduk. Au programme, deux sites de cascades, un temple, une plantation et pas mal de route.

Mercredi 19 Juillet : sur la route de Munduk à Ubud

Nous partons tôt car la route est longue. Le chauffeur vient nous chercher à l’hôtel, et nous déposera à chaque excursion, pour au final nous laisser à l’hôtel de Ubud.

Première étape de Munduk : les cascades de Sekumpul

Munduk

Première tentative

Nous arrivons sur le parking. Des voitures sont déjà garées, mais il y a encore beaucoup de places. Tant mieux, cela veut dire que nous ne seront pas « tassés » pour voir profiter du spectacle, ni pressés sur le chemin par ceux qui souhaitent marcher vite.

Nous allons vers ce que nous prenons pour le « poste » de péage. Le vendeur qui nous a organisé cette journée à Munduk nous avait prévenu qu’il faudrait payer les visites, environ 10.000 IDR pour chaque cascade, par personne.

Ici, le type nous annonce qu’il nous faut payer pour qu’un guide nous accompagne, et que c’est 150.000 IDR par personne ! WHAT ? Non, je lui explique que ce tarif n’était pas celui qu’on nous avait annoncé, (et de toute façon, nous n’avons pas tout cet argent !). Après quelques minutes à s’énerver, nous décidons de faire l’impasse sur la visite.

Nous retournons au parking avec le chauffeur qui nous explique que ce passage et que le guide n’est pas obligatoire. Que la balade est faisable sans guide (il nous explique le chemin à prendre), qu’il suffit de dire que nous n’en voulons pas ! Je mets tout de même des chaussures plus adaptées à la marche, et nous retournons vers la cascade. Nous expliquons aux personnes du soit disant passage obligatoire que nous n’avons pas besoin de guide, et faisons route seuls. Ils nous disent que c’est à nos risques et périls, que la route est difficile, que nous risquons de nous perdre, et qu’il ne faudra pas se plaindre(le tout en nous montrant leur grosse affiche qui fait peur de personnes blessées, avec une nana en platre)… Ok, pas de problème.

Cette fois, c’est la bonne !

Au final, le chemin est simple à trouver.

Munduk

Munduk

Nous trouvons le péage obligatoire, payons les 10.000 et profitons de la balade. Les cascades sont impressionnantes ! Et magnifiques.

Munduk

Nous allons vers une autre cascade, et voyons un autre poste de péage, vide. Nous y allons, et encore une fois, la balade est magnifique. Il nous faut passer des ponts en bois certes petits, mais pas rassurants. Mais cela vaut le coup tant le spectacle offert par la nature est beau.

En rebroussant chemin, le poste de péage est occupé par une personne qui nous interpelle et nous demande nos billets. Nous lui montrons les premiers, et nous dit qu’ils ne sont pas valables pour la cascade que nous venons de voir… Du coup, nous lui payons le tarif d’un passage, 5.000IDR de mémoire. Au final, ce n’est pas grand chose, mais je trouve qu’ils exagèrent à vouloir tout faire payer comme ça. Honnetement, ça gâche un peu le plaisir.

Voilà le moment de retourner vers la voiture, et si le chemin de début était sympa car en descente(mais un peu effrayant parfois, enfin pour moi qui ai le vertige), le chemin du retour est fatigant, car il monte beaucoup ! Nous croisons des personnes qui travaillent à refaire les escaliers. Il n’est pas possible de revenir tout à fait par le même chemin. Celui du retour a une partie pas très rassurante( escaliers en terre, et rambarde qui n’a pas l’air solide, voir inexistante à certains endroits). Mais nous sommes ravis de ce moment, et faisons route vers la deuxième cascade de Munduk.

Gitgit waterfall

Cette cascade est beaucoup plus touristique. Le chauffeur nous prévient( il a peut-être peur que nous nous énervions à nouveau), qu’il ne faut pas dire aux marchands que nous allons croiser « maybe later » car ils considèrent cela comme une promesse. En gros, il ne faut pas trop regarder leurs stands, sinon ils vont nous accoster. Mais bon pas de problème, on commence à avoir l’habitude des vendeurs à Bali… On maitrise l’art du non thanks avec le sourir maintenant 😉

Le chemin n’a rien à voir avec celui de la cascade précédente : bétonné jusqu’à la cascade, large, et marches de taille « normal ». Une balade de santé quoi !

La cascade est aussi jolie, mais forcément bien moins impressionnante que la précédente. Nous ne nous y attardons pas de trop.

Twin lake

Nous allons ensuite vers les twin lake.


La vue est belle, mais ce que j’ai préféré, c’est le fait de pouvoir se faire photographier avec un serpent, une chauve-souris et avec John Lenon l’iguane. Première fois pour moi, et j’ai adoré. Jérémy quant à lui à moins apprécié, surtout le serpent. Quand il y repense, il en a encore des frissons !

Ulun dalu bratan temple

L’entrée du templenous a coûté 100.000IDR par personne. J’ai cru me faire avoir, mais en regardant, tous les touristes payaient ce prix. Les locaux payaient beaucoup moins, ce qui est normal. Le parc est bien entretenu. Mais il y avait pas mal de monde, et après avoir fait le tour, nous ne nous sommes pas attardés.

La plantation

Cette fois, la visite est gratuite. Nous pouvons voir les différentes plantes cultivées ici, les mangoustes en cages et quelques épices. Le tout expliquée par une guide.

Ensuite, nous passons à la dégustation de thés et de cafés. Pour gouter au fameux café par contre, il faut payer(relativement cher), donc nous ne le goutons pas. La visite se termine par un tour de la boutique (les prix sont exorbitants, dommage, il y avait un thé et un café que j’avais bien aimé, mais nous n’avons pas le budget). Nous partons, en donnant un pourboire à la fille qui nous a fait la visite.

Bon, la partie dégustation était sympa, mais le reste, bofbof. C’est tout petit, et on ne voit pas grand chose. Je m’attendais à quelque chose de plus grand. Une visite plus instructive, où l’on verrait des personnes en train de cultiver ou de récolter ou je-ne-sais-quoi…

Et voilà, les visites de Munduk sont terminées, direction Ubud ! La route est longue, et à la fin, le chauffeur met beaucoup de temps à trouver l’hôtel. Il demande plusieurs fois sa route, mais nous arrivons enfin à bon port.

Prochaine étape : Ubud !

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Replies to “BALI 💚 Journal de bord 7 : Munduk”

  1. Un petit instant de bonheur et de voyage grâce à ces belles photos.

  2. […] arrivons à Ubud après une grosse journée à Munduk. Il est tard, et la nuit ne va pas tarder à tomber. Nous décidons donc, après avoir posé nos […]

Laisser un commentaire